[TEST] Bonnette macro Marumi DHG Achromat : Et puis un jour, j’ai découvert la bonnette…

0
309
bonnette macro

Je me suis toujours dit qu’un jour, je m’achèterai un objectif macro. Pourquoi ? Eh bien c’est très simple la bonnette vient révolutionner la macro-photographie !

Tout d’abord, pour mes séances bébés.

Photographier ces petits détails qui font tout leur charme : le nombril encore frais, leurs longs cils, leurs mains et leurs petits pieds tout mignons, leur peau délicate, bref tout ce dont on a envie de voir toujours de plus près.

bonnette macro marumi
Mais aussi pour mes mariages, et mettre en valeur les belles décorations, qui ont été pensées des mois auparavant, ou encore ces alliances si petites, et qui pourtant ont une si grande valeur.

Et puis tous les petits détails de la vie, ceux que l’on voit mais que l’on aimerait observer de plus près, ceux que l’on ne voit pas et que l’on aimerait découvrir.

Mais à chaque fois, je me disais que c’était encore un objectif à acheter, à porter (parce que oui, ça commence à peser tout ça) et que ce n’était finalement peut être pas ma priorité… et puis un jour….

La bonnette ? C’est quoi ?

C’est une sorte de grosse loupe qui se visse directement sur l’objectif de son choix, un peu comme un filtre. Pas de perte de lumière ni de piqué (pour les bonnettes haut de gamme Achromat), pas de kg en plus.  J’ai utilisé la bonnette Marumi DHG achromatic macro 200 dioptrie +5  pour réaliser les photos de cet article.  C’est un peu devenu mon outil de prédilection sur mon 50mm. A vous de tester !

bonette macro

La bonnette expliquée par l’équipe de Pixedo :

Comme un filtre, la bonnette se visse directement sur le filetage à l’avant de votre objectif. Que votre objectif soit fixe, un zoom ou un dédié à la macro-photographie, cette bonnette vous donne la possibilité « d’agrandir » les petits sujets sur vos images. C’est donc une solution alternative en attendant d’investir dans un objectif macro, si le rapport 1:1 n’est pas strictement nécessaire pour vous.

Elle permet dans les faits de pouvoir vous rapprocher de votre sujet et de l’agrandir grâce à son pouvoir grossissant défini par la dioptrie (+3 ou +5 pour la série pro Achromat).

Seul bémol, il faudra intégrer le fait de ne plus pouvoir vous éloigner à plus de 33cm pour la bonnette macro 330 DHG et de 20cm pour la 200 DHG. Comme sur toutes les bonnettes, la distance de mise au point maximale (pas minimale) est limitée par l’effet « loupe » de la bonnette.

La bonnette fera donc le bonheur des photographes ayant des besoins en macro ou proxi photographie mais qui n’ont pas nécessairement envie d’investir dans un objectif macro spécialiste parfois onéreux.

De même, ceux équipés d’objectif macro, pourront encore augmenter la distance minimale de mise au point et par la même occasion, augmenter le rapport de « grandissement » de votre objectif afin qu’il atteigne un rapport plus important que le 1:1 de référence.
La bonnette offre de nombreux avantages :

– Facile à manipuler et peu encombrante
– Pas de perte de lumière (pas d’augmentation du tirage – distance entre le capteur et l’optique)
– Aucune incidence sur les automatismes (mesure de la lumière, autofocus…)
– Accessoire idéal pour les photographes voulant s’adonner à la proxi photographie sans investir dans de grosses sommes pour un objectif macro.
– Utile sur de longues focales type 70-200mm

Exemples de photos avec la bonnette macro

Sans bonnette :

Canon 50mm 1.2L seul

50mm + bonnette :

Canon 50mm 1.2L + Bonnette Macro

100mm macro sans bonnette :

Canon 100mm Macro IS L seul

Ces images vous montrent le potentiel de la bonnette macro si vous ne possédez pas d’objectif macro. On voit bien que l’on est pas encore au rapport 1:1, mais que c’est moyen peu onéreux d’aborder la proxi photographie sérieusement.

Comment choisir votre bonnette ?

La qualité

Il ne faut pas lésiner sur la qualité de la bonnette si vous ne souhaitez pas obtenir de dégradation de votre image. Conscient qu’il en faut pour tous les budgets, nous avons sélectionné deux gammes de bonnettes chez Marumi. Les classiques avec des dioptries de +1, +2, +3, +4 et la gamme supérieure avec la série DHG achromat qui possède deux couches de verre au lieu d’une et un traitement spécial pour diminuer les aberrations chromatiques et obtenir une meilleure netteté.

Dioptrie et focale

La force des bonnettes est exprimée en dioptries, plus le chiffre est grand, plus le pouvoir de grandissement sera important.

Pour toutes les dioptires, Marumi conseille des focales comprises entre 38 et 135 mm pour une utilisation optimale.

Le choix devra donc se faire en fonction de la focale que vous utiliserez et de la distance maximale à laquelle vous serez contraint. Concernant la focale, il est coutume de dire qu’en dessous de 100mm la bonnette DHG Achromat Macro 200 avec sa dioptrie de +5 est conseillée.
Au dessus de 100mm voire 180mm, une dioptrie de +3 est conseillée. Même si certains obtiennent de meilleurs résultats avec la +5 sur leur 100mm Macro. A vous de déterminer le grossissement souhaité, tout en gardant à l’esprit la distance maximale de mise au point (position « infini » sur l’objectif) de 20 cm ou 33 cm…

DHG Achromat Macro 330 ou 200 ?

Ces chiffres précisent la distance maximale à partir de laquelle vous ne pourrez plus faire le focus lorsque votre mise au point sera réglée sur l’infinie. En effet pour la DHG Achromat Macro 330 par exemple, la distance maximale de mise au point sera de 33 cm. Au délà vous serez dans l’impossiblité de faire une mise au point optique. Pour la DHG Achromat Macro 200, cette distance est réduite à 20 cm. Ce phénomène est commun sur toutes les bonnettes et il faudra le prendre en compte selon votre type de photo ou de focale. Si vous photographiez des papillons assez farouches, il sera préférable de vous laisser le choix de vous éloigner au 33cm plutôt qu’à 20cm…

Le diamètre

Choisissez la bonnette en fonction du diamètre de la lentille frontale de votre objectif, comme un filtre. Vérifiez le chiffre correspondant au diamètre indiqué sur le dessus de l’objectif. (ex. Canon 50 mm F1.4  = 58 mm   Nikon 50 mm F1.4 = 58 mm)

Quelques calculs utiles

Cette liste de formules vous permettront de déterminer le rapport de grossissement que vous obtiendrez avec votre bonnete en fonction de sa dioptrie et de votre focale. La nouvelle distance de mise au point est également incluse dans ces calculs.

Exemple d’objectif utilisé avec la bonnette : Canon 50mm f/1,4 USM
Focale (Fo) : 50mm
Distance minimale de mise au point à 1:1 (Dmap) : 450mm (45cm)

Bonnette : Marumi DHG achromat 200
Puissance (D) : 5 dioptries

Focale de la bonnette (Fb)

Elle se calcule à partir de la puissance de la bonnette, en dioptries (D).

Fb = 1 / D
Fb = 1 / 5 = 0.20 = 200mm

Puissance résultante (Pr)

Elle se calcule à partir de la focale de l’objectif (Fo) et de la puissance de la bonnette, en dioptries (D).

Pr = 1000 / Fo + D
Pr = 1000 / 50 + 5 = 20 + 5 = 25

Focale résultante (Fr)

Elle se calcule à partir de la puissance résultante (Pr).

Fr = 1 / Pr
Fr = 1 / 25 = 0.04 = 40mm

Distance minimale de mise au point (Dmin)

Elle se calcule à partir de la focale de la bonnette (Fb) et de la distance minimale de mise au point indiquée sur l’objectif (Dmap).

Dmin = (Fb * Dmap) / (Fb + Dmap)
Dmin = (200 * 450) / (200 + 450) = 90000 / 650 = 138,46mm (13,8cm au lieu des 45cm d’origine)

Grossissement (G)

Il se calcule à partir de la focale résultante (Fr) et de la distance minimale de mise au point (Dmin).

G = Fr / (Dmin – Fr)
G = 40 / (138,46 – 40) = 40 / 98,46 = 0,41 (Soit un rapport de 0.41:1 au lieu des 0.15:1 d’origine)

Dans cet exemple, avec un objectif Canon 50mm 1.4 + une bonnette 200 DHG +5 de dioptrie, vous obtiendrez un rapport de grossissement de 0.41:1 au lieu de 1:1 pour un objectif macro. Vous resterez donc sur de la proxi photographie, mais vos objets seront bien plus grands sur votre image grâce à une bonnette.

Nous attendons donc vos commentaires et retours d’expérience sur les bonnettes macro !

Pour voir le joli portfolio d’Agnès et suivre ses projets :

Portfolio : agnescolombo.com
Page Facebook : www.facebook.com/agnescolombophotographie

Laisser une réponse

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom