[TEST] L’objectif IRIX 15mm f/2.4 en condition nocturne – Islande – Par Benoit Colomb

0
675
test-irix-benoit-colomb-lozere-sauvage

Aspect visuel / conception

L’objectif IRIX Firefly offre un bel aspect noir mat, il semble robuste, le poids est assez élevé, pourtant l’objectif n’a pas de moteur AF.
Mais l’ensemble confère un aspect de qualité. La petite lentille frontale légèrement bombée permet de pouvoir visser un filtre circulaire de 90mm, c’est un bon point.

Le cache objectif est pratique avec son ouverture à pince. Le pare soleil fourni possède une astucieuse encoche afin de pouvoir manipuler un filtre polarisant.

La bague de MAP est agréable, à manipuler avec un bon grip, et les repères gradués précis sont d’une grande aide pour réaliser la mise au point.
Une bague astucieuse pour bloquer la MAP est présente mais je regrette qu’elle soit trop fine car il est difficile de la manipuler en raison de la proximité avec la partie évasé de l’avant de l’objectif.

Qualité optique

Je n’ai pas trop de recul pour juger sur la qualité optique de l’objectif, cependant nous pouvons voir sur ces photos réalisé de nuit que le piqué est plutôt bon surtout au centre et le vignetage bien que présent à pleine ouverture F2,4 (reconnu f/2.5 par le boitier canon 5D mark III) est assez léger.
Le point positif est que l’objectif ne génère que très peu de distortions. Lors du traitement je n’ai d’ailleurs rien corrigé sur Lightroom car l’optique n’est pas encore reconnu dans la liste des objectifs (profils Photoshop à télécharger ici).
test Irix 15mm photographie nocturne test Irix 15mm photographie de nuit test Irix 15mm photographie d'étoiles

Conclusion

Pour résumer, Irix nous propose un objectif de bonne qualité à un prix plutôt abordable en version Firefly.

Laisser une réponse

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.