[TEST] Utilisation en studio du Quadralite Reporter 200 TTL

0
738
Quadralite Reporter 200 TTL

Je suis en constante recherche du kit de lumière idéal. Je crois qu’avec les produits Quadralite, je m’en approche. Ma définition du kit « idéal » ? Suffisamment puissant, léger, facile à mettre en place et avec un déclencheur me permettant de régler l’intensité de mes flashs, sans avoir à me déplacer.

Mon kit actuel se compose, d’un Quadralite Atlas 600M et de deux flashs cobra; l’intensité de ces derniers, qui par ailleurs est parfois un peu faible dans certaines situations, ne peut être réglée à distance.

Pixedo me permet aujourd’hui d’essayer principalement le Quadralite Reporter 200 TTL, qui s’avère être une solution plus qu’intéressante; et comme un flash cobra peut toujours être utile, je testerai également le Quadralte Stroboss 60C. Le détail qui change tout pour moi ? Tout ce système pourra être contrôlé à distante grâce à l’émetteur Quadralite Navigator Xt.

Test du Reporter 200 TTL de Quadralite

Le Reporter 200 TTL est un flash compact et puissant qui peut déclencher à hauteur de 500 fois à pleine puissance. 200W étant souvent suffisant pour bon nombres d’applications. On se retrouve avec un flash à peine plus grand qu’un speedlite tout en disposant d’une qualité de lumière digne d’un flash de studio.

Sophie Palmier test Reporter 200TTL Pixedo

Petite remarque, je n’ai jamais utilisé de flash avec des fonctions TTL, les deux flashs seront donc utilisés dans ce test, en mode manuel.

Je ne suis généralement pas adepte des notices, ainsi à réception des flashs, je charge les batteries et me lance directement dans les réglages. Le système est assez intuitif. J’attribue un groupe à chaque flash, je les mets en mode manuel et je suis prête à travailler. Un autre détail qui va me permettre d’être efficace, les adaptateurs en monture Bowens qui me donnent accès à un large nombre de modeleurs.

Pour le test qui va suivre, je suis équipé de la softbox Quadralite 60/90cm ainsi que de la stripbox de la même marque 30/120cm.

Sophie Palmier test softbox Quadralite Pixedo

(Crédit photo: Séverine Urbain)

Le shooting, les réglages

Nous voici chez mon amie Sev qui nous prête son studio pour l’occasion et je retrouve après plus d’un an, Näa qui sera le modèle pour cette séance. Histoire d’avoir un peu de couleurs, je décide la veille de repeindre une vieille plaque de contreplaqué en rose pâle, qui nous servira de fond. La plaque est suspendue sur un support de fond à l’aide de pinces.

Sophie Palmier test stripbox Pixedo

Näa se trouve à un peu moins d’1m du fond. J’installe le Reporter 200 TTL à gauche incliné légèrement vers le bas, dans la softbox avec ses deux diffuseurs. Il est réglé un 1/4 de sa puissance. Sur la droite et derrière, j’installe le Stroboss 60C dans la stripbox, également incliné vers le bas, avec une gélatine violette et son diffuseur externe. Il est réglé à 1/2 de sa puissance.

J’obtiens une lumière très douce sur le visage de Näa et également une lumière en contre avec une trajectoire contrôlée grâce au nid d’abeille, en complément de la stripbox.

Sophie Palmier test Quadralite Pixedo

(80mm – f/6,3 – 1/50s – ISO 100)

Voici une essai sans la lumière en contre et en baissant la puissance du flash principal.

Sophie Palmier test Pixedolab Quadralite

(82mm – f/6,3 – 1/50s – ISO 100)

Pour la deuxième série de portrait, nous utiliserons un fond gris foncé. Le setup ne change pas ou presque. Le seul changement, le placement de la softbox, qui au lieu d’être à gauche, se retrouve en face de Näa.

Sophie Palmier test grille nid d'abeille Pixedo

 

Sophie Palmier test Quadralite Pixedolab

(105mm – f/8 – 1/100s – ISO 100)

Le reporter 200 TTL est proposé avec deux têtes différentes, une tête type flash cobra et une tête avec le tube éclair exposé. J’ai utilisé cette dernière lors de ce shooting, la qualité de la lumière est vraiment appréciable, la surface de la softbox étant éclairée de façon uniforme.

Verdict du test du Quadralite Reporter 200 TTL et du flash cobra Stroboss 60C

Ce que j’aime dans ce système, tout d’abord, sa compacité. Lors de mes prestations que j’assure pour la plupart du temps seule, j’ai besoin d’avoir le kit le plus léger possible. J’aime également la flexibilité que me permettent les adaptateurs, mon choix de modeleurs est vaste, on trouve facilement la monture Bowens sur le marché. J’aime le fait de ne pas avoir à sacrifier la puissance au détriment de la taille, Le Reporter 200 TTL correspond à un peu près à 4 flashs cobra. Quant à la construction, il se dégage une forte impression de solidité.

Pour le flash Stroboss 60C, rien de bien différent dans l’utilisation que les flashs dont je dispose habituellement, si ce n’est un point particulièrement crucial. Une fois mes lumières positionnées correctement, je n’ai plus eu besoin d’y toucher pour faire des réglages, tout est possible à partir de mon boitier.

Dans l’avenir, mon kit idéal sera composé d’un Atlas 600M accompagné de deux Reporter 200TTL, dans la plupart des prestations que je fait, en studio ou directement chez mes clients, je me retrouverais avec un kit sans fil assez polyvalent. Malgré tout, je ne me vois pas me passer complètement de flashs cobra, remplacer les miens par des Quadralite contrôlable à distance me semble ainsi vraiment pertinent.

Laisser une réponse

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.