[ASTUCES & TECHNIQUES] Portraits de chevaux, comment capturer la bonne expression ?

0
73
photographie-portrait-cheval

Le cheval. C’est un animal noble, majestueux et très expressif. Je ne me lasse pas de le regarder. Réaliser de jolis portraits n’est pas chose aisée. Nous ne sommes pas avec des humains que l’on peut diriger, ou encore réussir à créer une émotion ou une expression. Il va vous falloir faire preuve de réactivité et de capacité d’observation. Je vais tenter de vous donner quelques clés pour réussir.

Apprendre à connaitre le cheval

La première chose est d’apprendre à connaitre le cheval : morphologie, attitude. Cela demande du temps pour celui qui connait peu les équidés. Il faut apprendre à découvrir le cheval : sa sensibilité, les caractères. La façon qu’ils ont de se déplacer, d’interagir avec les humains ou leurs congénères. Ce n’est pas juste un « simple » animal. Et pour faire dégager quelque chose de vos photos il faut aller plus loin que de prendre un instantané dénué d’émotions. Faire ça c’est donné à tout le monde.

Savoir observer

L’observation. C’est la partie la plus longue. On reprend les bases de la photo animalière générale : attendre, observer. Le cheval comme tout autre animal offre des expressions très riches : inquiétude, joie, fatigue, curiosité. Il faut pour photographier ces moments être à l’affût, se poser. L’attente est souvent longue pour capter quelque chose mais souvent c’est payant.

Les oreilles

Les oreilles sont un très bon indicateur. Pour que la photo soit attirante attendez de voir les oreilles se tourner vers l’avant. Les oreilles du cheval peuvent tourner de différentes manières et de façon séparée. La droite peut être de côté quand la gauche et devant etc. Il est très réceptif aux bruits et à son environnement. Le caractère est aussi impactant. Le langage des oreilles en dit long sur son état de stress ou de comportement et vous le constaterez les oreilles sont très mobile.

L’œil regard de l’âme

L’œil du cheval est un thème superbe. Il est assez proéminent, et permet si vous avez de jolies lumières de capter de très jolis clichés. Il faut aussi être prudent avec l’œil. Certains chevaux par peur ont le blanc de l’œil qui apparait. On évitera de conserver ces clichés. Par contre à ne pas confondre avec d’autres qui ont le blanc de l’œil qui apparait de façon « naturelle ». Le cavalier ou le propriétaire est une bonne source d’informations pour vous apprendre à cerner votre modèle. Idéalement en lumière naturelle essayez de positionner sa tête dans les rayons lumineux des fenêtres ou des lucarnes de l’écurie pour améliorer la transparence de l’œil et mieux capter ses couleurs.

Sélection et cavalier

Lors de votre sélection finale n’hésitez pas à montrer la sélection à un cavalier. Il saura vous dire ce qui est viable ou non sur les expressions, les postures. A vous d’allier ses observations avec le résultat technique jusqu’au jour où votre regard sera suffisamment aiguisé pour les équidés.

Laisser une réponse

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom