[TEST] Arnaud Taquet a testĂ© le drone MAVIC PRO 🚁

0
3823

AprĂšs 8 mois d’utilisation, j’ai pensĂ© qu’il serait bon de, enfin, livrer un vĂ©ritable avis sur ma rĂ©cente acquisition. Ajoutez 4 jours de vol intensif la semaine derniĂšre pour le compte de Mercedes-Benz et le prĂ©texte de l’arrivĂ©e prochaine de DJI dans la boutique Pixedo et vous comprendrez mieux la genĂšse de cet article.

Dire que le Mavic Pro a le mĂ©rite d’exister serait rĂ©ducteur. En rĂ©alitĂ©, il a plutĂŽt le mĂ©rite d’ĂȘtre lĂ , toujours avec moi, et donc potentiellement avec vous.

Arnaud_Taquet_DJIMAVICPRO
© Photo by Arnaud Taquet
MAVICPRO DJI
© Photo by Arnaud Taquet

Le Mavic, c’est le Sony A7 des drĂŽnes, et c’est la seule raison pour laquelle j’ai fini par en vouloir. Je m’explique. Au-delĂ  de l’aspect visuel, purement subjectif, deux caractĂ©ristiques font aujourd’hui surface dĂ©s lors qu’il est question de ma rĂ©putation: je suis – trop – jeune, et je voyage – trop – lĂ©ger.

MalgrĂ© mon activitĂ© de photographe commercial ( pub / marketing ), j’ai toujours eu tendance Ă  privilĂ©gier la facilitĂ© d’utilisation de mon matĂ©riel face aux performances intrinsĂšques.

Pour ĂȘtre tout Ă  fait honnĂȘte, la premiĂšre raison part du fait que je ne sois pas vraiment fin connaisseur en technique ni en matĂ©riel photo. La seconde, qui n’est pas qu’un prĂ©texte, rĂ©side dans le fait que j’aime la facilitĂ© d’exĂ©cution et prĂ©fĂšre bien maĂźtriser un minimum d’équipement plutĂŽt que de me perdre dans un amas de possibilitĂ©s. Il n’est question que de mon ressenti, mais je prĂ©fĂšre une photo en qualitĂ© moyenne prise au bon moment, plutĂŽt qu’une belle image capturĂ©e trop tard.

MAVIC_DJI
© Photo by Arnaud Taquet

Il y a quelques annĂ©es, j’ai dĂ©cidĂ© de basculer mon matĂ©riel photo de Nikon Ă  Sony, qui prĂ©sentait alors la gamme A7. Un appareil photo compact qui pour autant satisfait les plus exigeants en termes de qualitĂ© d’images. Jusqu’à rĂ©cemment, je me persuadais de ne pas avoir besoin de drĂŽne. En cause? Une utilisation trop exclusive. Il y a peu, un drĂŽne rentrait Ă  peine dans une valise cabine, se chiffrait en milliers voire en dizaine de milliers d’euros, et demandait une prise en mains trop exigeante voire un opĂ©rateur supplĂ©mentaire. Aujourd’hui, DJI dĂ©mocratise et simplifie l’utilisation du drĂŽne et le Mavic Pro en est l’exemple le plus flagrant. Ne pensez pas mettre en cause une hypothĂ©tique qualitĂ© d’image rĂ©duite
mĂȘme pas. Tout comme le Sony A7 dans son genre, le Mavic Pro est aussi efficace que compact, le principal reproche concerne alors inĂ©vitablement son autonomie tout de mĂȘme optimisĂ©e Ă  hauteur de 25 minutes. Et puis, bien qu’accessibles Ă  grands coups de billets de 100€, des batteries supplĂ©mentaires sont disponibles en accessoire.

DJI_A_TAQUET_PIXEDO
© Photo by Arnaud Taquet

Bien que je ne sois pas une rĂ©fĂ©rence en matiĂšre de technique photo, voici quelques conseils quant Ă  l’utilisation du Mavic Pro:

  • dĂšs l’achat, gĂ©rez votre impatience de façon Ă  ne pas faire l’erreur de le faire dĂ©coller dans son salon
  • rĂ©glages vidĂ©o Ă  assouplir et ralentir pour limiter les Ă -coups en vol, les rĂ©glages d’origine Ă©tant trop sensibles
  • vĂ©rifiez l’option cochĂ©e en cas de perte de signal RC ou GPS ( retour au point de dĂ©part, stationnaire, ou atterrissage ) pour Ă©viter les crash selon les conditions

  • Ă©vitez de voler avec la lumiĂšre en latĂ©ral ( l’ombre des hĂ©lices apparaĂźt alors Ă  l’image )
  • dans la mesure du possible, retirez la bulle de protection de l’objectif pour limiter les reflets et optimiser la qualitĂ© d’image
  • oubliez TIF et JPG / DNG, ne shootez qu’en RAW et adapter votre style d’image en fonction ( automatique, cinĂ©ma etc. )
  • Ă©vitez de voler parmi les rapaces
ils n’aiment pas trop quand un inconnu entre dans leur territoire

  • si les finances vous le permettent, optez pour les lunettes FPV qui amĂ©liorent le signal, fluidifient l’image et surtout, vous permettent d’embarquer dans votre propre vol !
  • Ă©vitez les zones d’interfĂ©rences au risque de brouiller le signal et perdre le drĂŽne ( antennes, cables Ă©lectriques etc. )
  • optez pour le programme optionnel DJI Care Refresh impliquant deux remplacements possibles du drĂŽne Ă  moindre coĂ»t en cas de problĂšme
DJI_MAVIC_PRO_TAQUET_PIXEDO
© Photo by Arnaud Taquet
PIXEDO_A_TAQUET_DJI
© Photo by Arnaud Taquet

ParticuliĂšrement bon marchĂ© pour un professionnel qui le rentabilisera trĂšs vite, un peu moins pour un amateur. Quoiqu’il en soit, son argument principal reste la simplicitĂ© d’utilisation. Contrairement Ă  la quasi totalitĂ© du marchĂ©, peu de choses mis Ă  part des conditions mĂ©tĂ©o dĂ©sastreuses vous freinerons Ă  l’idĂ©e d’utiliser votre Mavic Pro et c’est bien lĂ  l’essentiel: il aura le mĂ©rite d’ĂȘtre prĂ©s de vous et prĂȘt Ă  dĂ©coller. Et puis
bien que ce ne soit pas conseillĂ©, voler sous la pluie et la neige n’a pas semblĂ© le perturber. La preuve, en images.

ARNAUD_TAQUET_MAVICPRO_DJI
© Photo by Arnaud Taquet
DJI_MAVIC
© Photo by Arnaud Taquet
MAVIC_PRO_DJI_PIXEDO
© Photo by Arnaud Taquet

Les plus :

+ Ultra compact
+ Mise en route rapide
+ Polyvalence
+ QualitĂ© d’image
+ Fonctions / options nombreuses

Les moins : 

Effets néfastes réguliers selon la lumiÚre ( ombre des hélices, aberrations, flare etc. )

DECOUVRIR LA GAMME DJI

Laisser une réponse

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.