[ASTUCES & TECHNIQUES] Photographier des chevaux en studio

0
191
Franck SIMON pour Pixedolab

Mélanger studio et chevaux est-ce réalisable ?

Mélanger chevaux et photographie de studio c’est tout à fait envisageable. Très souvent les idées reçues font que beaucoup s’imaginent que cela est impossible. Ce n’est pas impossible même si ça reste difficile. En effet vous allez devoir faire face à un sujet dynamique qui ne reste pas en place. Prenons le cas du studio avec des êtres humains. Nombre de photographes qui pratiquent cette discipline, ou ont déjà pratiqué savent que ce type de séance est très dirigée : le setup lumière est défini au millimètre. Le fond est fixe et ne subit pas de grosses contraintes tout comme le reste du matériel. Le modèle s’adapte aux directives du photographe et suit ses indications. Il se fige dans la pose définie. Vous êtes dans un environnement que vous contrôlez et que vous maitrisez à 100%.

Travailler avec des chevaux et en plus en mode studio vous expose à l’inverse de la situation précédente. Sujet qui bouge, ne reste pas fixe, poussière, conditions climatiques (vent entre autre), risques de casse ou chute du matériel (vent, choc avec le cheval etc). Voyons ensemble comment assurer une séance de façon confortable si vous n’êtes pas du tout issu du milieu ou possédez peu de connaissances sur le sujet.

Photographie equine
Photo by Franck SIMON

Quelles précautions prendre ?

Tout d’abord rapprochez-vous de cavaliers expérimentés. Le mot d’ordre est Sécurité. Des gens qui maitrisent parfaitement leur environnement et connaissent leurs chevaux. Il est impératif de vous faire assister. Travailler seul dans ce type de discipline n’est pas envisageable. Second impératif je vous conseille de venir shooter dans une structure avec un manège couvert. Pour les néophytes il s’agit d’un espace de travail couvert et clos dans lequel les cavaliers et chevaux évoluent. Vous aurez ainsi un environnement fermé. Si le cheval échappe à la vigilance du cavalier il reste dans cet endroit fermé et ne peut s’échapper. Cela limite ainsi le risque d’accidents. De plus vous êtes à couvert, donc à l’abri des intempéries mais aussi cela limite grandement la lumière ambiante.

Comprendre le cheval et s‘adapter

Idée reçue n° 1 « Le cheval est peureux »

Le cheval est-il un animal peureux ? Vrai mais pas totalement, bien entendu mais sa sensibilité fait qu’il est vite inquiet sur des situations nouvelles ou inconnues. Ce n’est pas un cas général puisqu’on va trouver des chevaux confiants, d’autres légèrement inquiets sur le moment, et certains dans de très rares cas absolument terrifiés. Chaque cheval est différent et aucune séance ne se ressemblera.

Photographier des chevaux en studio
Photo by Franck SIMON

Idée reçue n° 2 « Le flash fait peur aux chevaux »

Vrai et Faux. Le flash surprend mais ils s‘y habituent assez vite. La source de panique numéro un ce sont les modeleurs. Je prends l’exemple des octobox de 120cm ou 150cm. C’est cette masse, avec le diffuseur blanc qui pose souvent problème. Laissez le temps au cavalier de présenter le setup, le fond. Il faut parfois du temps pour que le cheval se relaxe. Quand la situation se désamorce prévenez le cavalier pour qu’il se prépare et déclenchez les flashs. Etudiez la réaction. Ne vous inquiétez pas si il bondit, saute en l’air aux premiers essais. Il va finir par se détendre. Une fois que le cheval a compris que ça ne le mangera pas vous pouvez commencer à travailler.

Photographie equitation
Photo by Franck SIMON

Prochain épisode

Dans le prochain article je vous parlerai matériel pour vous présenter comment bien commencer même avec très peu de moyens le studio avec les chevaux.

Photographie d'equitation studio
Photo by Franck SIMON

Laisser une réponse

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom