[Astuces et technique] Tous ce que vous avez voulu savoir sur les filtres polarisants !

2
267

Vous partez en voyage bientôt ? Alors n’oubliez pas votre filtre polarisant, un « must-have » en photographie de paysage !

Un filtre polarisant. Populaire mais encore incompris.

Le filtre polarisant est un grand classique, mais je croise encore pas mal de photographes amateurs ou pros qui n’en sont pas équipés. Or je le trouve très utile en photographie (mais également en vidéo), voire indispensable dans certains cas pour obtenir de beaux résultats.

Le filtre polarisant aussi connu sous le nom de « polariseur », filtre CPL ou encore « pola » (pour les intimes), présente 4 avantages :

  1. Il supprime les reflets sur les surfaces où la lumière se réfléchie (brillantes ou transparentes).
  2. Il accentue les couleurs (par cette même suppression de reflets)
  3. Il noircit les écrans et supprime donc certains détails si on le souhaite. Utile en vidéo où il est difficile de le faire en post-prod.
  4. Il permet de diminuer la lumière ambiante, un peu comme un filtre ND de 1 +1/3 de stop. (soit deux fois moins de lumière selon les modèles) Pratique aussi pour shooter avec une plus grande ouverture.

 

Le filtre polarisant pour supprimer les reflets.

C’est bien le principal pouvoir du filtre polarisant. L’accentuation des couleurs que nous verrons par la suite, est un effet secondaire de l’absence de reflets causée par la polarisation.

Comment ça fonctionne ?

C’est simple 😬 : 

Polarisation circulaire.
NB : Que les physiciens m'excusent les explications qui vont suivre sont très simplifiées. Je vais aussi bannir certains mots type : vecteur, champ électrique, rayonnement électromagnétique (que je vais appeler "lumière"), hélicoïdal, etc.🤓

Disons que la lumière du soleil arrive sur terre et percute tout ce qui s’y trouve. Après avoir percuté notre environnement, cette lumière visible nous arrive dans l’oeil avec des informations sur les couleurs, densité etc. Mais aussi tout plein de réflexions selon les surfaces, qu’elles soient brillantes ou transparentes.

Ces rayons un peu « fous », arrivent donc totalement désorganisés. Le polariseur est en conséquence muni d’innombrables lignes invisibles pour venir capturer un seul des axes (vertical) de ce tourbillon et laisser passer l’autre (horizontal). Ainsi on garde de la lumière, mais seulement celle qui nous intéresse. Et on bloque l’autre, celle qui nous créé des reflets, car elle a une fâcheuse tendance à rebondir sur les éléments de notre photo et nous apporter des reflets inutiles.

via GIPHY

En gros un polariseur est une « passoire à lumière [bordélique] »

Polarisant « circulaire »… ça veut dire que le filtre est rond ?

Non. 😌

Il existe plusieurs types de polarisation, et c’est simplement l’une d’entre elles. « Circulaire » car elle tourbillonne et non en rapport avec la forme du filtre. Il existe pour le coup chez LEE Filters ou NISI des filtres polarisants circulaires carrés. Vous me suivez ?

1/ Le polarisant supprime les reflets.

On vient de le voir – maintenant que les reflets sont supprimés – voici ce que ça donne dans la vraie vie :

Les reflets sur l’eau mais aussi les rochers mouillés disparaissent en partie.

L’effet sur les couleurs sera particulièrement visible sur les teintes bleues, vertes et rouges. Génial non ? Pour les Pixelspeepers et les nerds qui aiment faire de la photo sans sortir, oubliez tout de suite Photoshop. Reproduire cet effet sera très très difficile, voire impossible.

Il sera donc efficace sur tout ce qui brille ou tout ce qui est transparent comme de l’eau, du verre, des rochers mouillés, du plastique brillant mais aussi de la peau (voir plus bas).

Effet intéressant également sur la peau :

Concernant la peau, c’est un aspect apprécié en vidéo ou en studio lorsque votre sujet brille un peu ou que vous voulez accentuer un coté « sans défaut » sur la peau de votre sujet. Au cinema, beaucoup de DP [Directeur de la photographie], utilisent les polarisants pour ce coté « parfait ».

A noter que deux filtres polarisants superposés donc un ND Variable. Faites le test en tournant les deux polarisants l’un en face de l’autre. Ils vont noircir très fortement si vous en tournez un des deux.

2/ Le polarisant renforce les couleurs

 

3/ Le polarisant noircit les écrans

Comme la plupart des écrans sont polarisés – pour éviter justement ces réflexions indésirables – regarder un écran d’ordinateur ou celui d’un smartphone à travers un polarisant va le noircir. Certains affectionne ce pouvoir afin de supprimer d’éventuelles distractions sur leurs images.

4/ Le « polariseur » diminue la lumière ambiante.

Comme nous l’avions vu au début de l’article, le polarisant supprimer un certaine orientation lumineuse. En faisant ça elle supprime donc aussi une partie de la lumière qui entre dans votre objectif. « Cool » pour certains, « dommage » pour d’autres.

Cool parce que ça vous fait un filtre ND2-ND3 soit un peu plus d’un stop de lumière perdue (selon les modèles de filtres). Ca fait donc plus de deux fois la lumière que vous aviez sans filtre, qui va disparaitre. C’est particulièrement intéressant pour allonger votre temps de pose en journée comme ici :

Crystal Creek, Queensland

Vous pouvez également diminuer votre lumière ambiante pour vos shootings extérieurs au flash :

Ou encore en studio toujours au flash, si ce dernier est trop puissant ou trop proche et que vous aimez les grandes ouvertures :

Photos by Merwen BA for Pixedo.com

 

Derniers conseils avant de partir 🏖 ✈️

Réglez la force de la polarisation

Les filtres polarisants ont une bague secondaire pour pouvoir régler l’intensité de la polarisation juste en la tournant. Pour la voir l’effet, vous pouvez vous mettre en live view ou tout simplement regarder dans votre viseur. Mais ce n’est pas parce que vous êtes mesure de forcer sur la polarisation qu’il faut le faire ! C’est comme la « clarté » dans Lightroom hein ? 😵

Car sinon vous aurez une zone localisée plus sombres et non uniforme. Surtout avec les ultras grands angles (< à 16mm) qui vous laissent peu de chance si vous forcez trop…

Barkly Highway

Encore ici une polarisation un peu extrême que j’ai diminuée juste en tournant la bague du polariseur :

Pour profiter de l’efficacité d’un filtre polarisant, vous devez être dans les conditions optimales pour l’utiliser. Ainsi, il faut idéalement que le soleil soit plus ou moins à 90° de l’axe de votre appareil photo (capteur). En gros au dessus de votre tête ou derrière vous si vous cadrez en contre-plongée comme sur la photo précédente. En pratique bien sûr, le filtre sera actif même si le soleil est en face de vous, mais avec moins de « force » et aussi du « flare ».

Attention au flou de bougé !

Un filtre polarisant semble donc idéal et vous êtes déjà tenté par le laisser tout le temps vissé sur votre objectif pendant votre voyage en Thaïlande. Oubliez.

Comme tout en photographie, il y a forcément un compromis quelques part. Avec un filtre polarisant rappelez-vous, vous perdez deux fois plus de lumière. Donc plus de chances de faire des flous de bougés si vos conditions lumineuses deviennent trop faibles, ce qui fera descendre votre vitesse d’obturation… Il est donc conseillé d’enlever le filtre en fin de journée, en intérieur ou par temps pluvieux.

Trouvez le filtre polarisant adapté

Les filtres sont vissables directement sur votre objectif. Il vous suffit donc de choisir le diamètre de filtre adapté à votre objectif. Dans le cas où vous êtes équipé de plusieurs optiques, vous pouvez choisir des filtres de diamètres différents. Il est également possible de choisir un diamètre un peu plus large que celui de vos objectifs et d’utiliser des bagues adaptatrices amplifiante (step-up) pour les adaptateirs sur des diamètres plus petits.

Voici quelques photos prises avec les filtres conseillés plus bas :

 

Quels modèles de filtres polarisant me conseillez-vous ?

Pour ce test, j’ai utilisé des filtres polarisants Marumi et LEE Filters (à venir sur Pixedo.com). Il faut éviter les modèles « pas chers » qui trainent sur Amazon ou Ebay et qui vous donneront plus de « flares », de pertes de contrastes ou encore des tons chauds exagérés.

Nous vous conseillons donc les modèles suivants sélectionnés et disponibles sur Pixedo.com :

  1. Filtre polarisants Marumi Super DHG CPL (parmi les meilleurs au monde)
  2. Filtre polarisants Marumi EXUS CPL (TOP 3 mondial en 2015)
  3. Nouveaux filtres polarisants Irix Edge
  4. Si vous avez vraiment un petit budget alors vous pouvez à minima prendre un filtre polarisant multi-couches (MC CPL) afin de limiter les effets indésirables sur la qualités de vos images.

Retrouvez tous nos filtres polarisants ici !

Et surtout envoyez-nous, vos photos de cartes portales sur Facebook 😉

Day dream island, Australie – Photo par Merwen BA

2 COMMENTAIRES

Laisser une réponse

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom